Quelles sont les utilisations de l’huile de cameline

huile de cameline

Désignée par plusieurs noms, cette huile est produite depuis très longtemps en Europe. L’huile de cameline est extraite du « lin bâtard » ou « sésame d’Allemagne », une plante à tiges de 40 à 80 cm de haut avec des feuilles oblongues.

Des atouts diététiques fort salutaires

Les graines dont on extrait l’huile de cameline contiennent 28 à 42 % de lipides. Cet oléolat comestible renferme un taux élevé d’acides gras du type oméga-3, évalué à plus de 45 %. Cette caractéristique en fait un allié précieux contre les maladies cardio-vasculaires. Le risque d’arythmie cardiaque est aussi réduit. En 1998, l’huile de sésame d’Allemagne a d’ailleurs été reconnue comme alicament. On désigne par ce terme une denrée qui présente des vertus de type pharmaceutique. Ce label lui a été décerné par la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes). L’huile de cameline a également des vertus anti-inflammatoires et des effets régulateurs sur le transit intestinal. Des bénéfices ont aussi été scientifiquement constatés sur la prévention des caillots sanguins et par conséquent du risque d’AVC. Cette huile possède en effet une action vasodilatatrice. Il faut cependant se méfier de cette qualité si l’on prend un traitement anti-coagulant. Grâce à la vitamine E (alpha-tocophérol) et à la provitamine A que cet oléolat contient, l’oxydation des cellules de l’organisme est ralentie.

Un produit de grande qualité

L’huile extraite du sésame d’Allemagne présente une belle couleur jaune aux reflets dorés et des arômes engageants qui rappellent les senteurs de l’asperge fraîche et du chou rave. Du point de vue gustatif, cette huile se rapproche des saveurs fruitées de l’amande et de la noisette. On peut également y déceler la sapidité du sésame. Il s’agit donc d’un ingrédient tout indiqué pour une vinaigrette originale, relevée d’une pointe de moutarde. Une telle huile s’utilise aussi seule, en assaisonnement subtil sur des crudités ou dans une salade. Mieux vaut choisir pour cela une huile de cameline du type « vierge extra » pressée à froid et de préférence biologique. Elle remplace avantageusement l’huile d’olive et celle de colza, y compris au niveau bénéfices sur la santé. On peut ainsi faire baisser son taux de cholestérol sans renoncer à une cuisine savoureuse. Il faut cependant veiller à ne pas chauffer cette huile qui ne supporte pas la cuisson. De plus, elle peut facilement s’oxyder si elle est exposée à l’air et à la lumière. Il est donc recommandé de conserver ce produit dans de petites bouteilles opaques, au réfrigérateur.

Un élixir précieux mais fragile

Une huile de caméline conserve ses vertus pendant deux à six mois après ouverture, à condition d’être stockée comme il se doit, dans un emplacement idoine. Elle garde ainsi intacte sa teneur en acide alpha-linolénique et tous ses acides gras. Ces précautions s’imposent également si l’on utilise cet oléolat en usage cutané, pour ses propriétés cosmétiques. Cette huile est en effet très intéressante comme soin de la peau. Elle pénètre l’épiderme sans laisser de film gras à sa surface. Pour une telle utilisation, il s’avère préférable de ne pas l’utiliser pure mais associée à d’autres huiles ou cires végétales. Du point de vue cosmétique, l’huile de cameline fait office d’anti-rides grâce à ses caractéristiques anti-oxydantes. Elle nourrit la peau et la régénère. Avec ses actifs émollients, cette essence végétale favorise la cicatrisation, pour des lésions superficielles. On peut s’en servir aussi pour soulager les peaux desséchées ou qui souffrent de gerçures voire d’eczéma ainsi que d’autres types d’inflammations cutanées comme l’acné. Une action bienfaisante est également constatée sur les cheveux trop secs.

Un emploi en usage externe

Il existe plusieurs mélanges possibles de l’huile de sésame d’Allemagne, selon qu’on l’applique comme soin hydratant (y compris sur une peau de bébé) ou comme un produit émollient pour peau adulte. Dans le premier cas, il suffit de mélanger dans un bol une cuillerée à café de beurre de karité ramolli avec l’équivalent d’huile de sésame d’Allemagne. On ajoute deux cuillerées à café de cire de jojoba et six gouttes d’absolu de jasmin. Enfin, on complète ce mélange par 30 ml de gel d’aloé vera. Ce soin s’utilise directement sur la peau et se conserve au maximum un mois au réfrigérateur, dans un petit flacon pompe. Un soin du visage et du corps uniquement pour peaux adultes comporte quelques ingrédients supplémentaires, comme l’huile d’avocat (30 ml) et l’huile essentielle de ciste ladanifère (15 gouttes) et de géranium rosat (30 gouttes). Ce soin s’applique en massant délicatement la peau, sur le visage et les zones sèches du corps. Il se conserve également dans un petit flacon au réfrigérateur.


Passer un séjour bien être en pleine nature
Comment consommer l’huile de cameline ?