Soigner une infection urinaire

Infection urinaire

L’infection urinaire, aussi appelée cystite, est une inflammation de la vessie due à des infections subit par celle-ci. Les remèdes de grand-mère existent bel et bien pour traiter cette maladie. Pourtant, il est important de consulter le médecin traitant pour éviter que les maux ne se compliquent. Les remèdes naturels servent seulement à soulager de manière ponctuelle en apaisant les symptômes pathologiques. Généralement, la maladie est plus fréquente chez la femme que chez l’homme. Quels sont alors les remèdes efficaces pour le traitement ?

Boire une quantité respectable d’eau pour commencer

Souffrir de la cystite peut s’avérer dangereux surtout quand les traitements et soins viennent à manquer. Cependant, le patient n’a pas à compliquer les choses. En cas de maladie qui s’annonce avec les premiers symptômes, il serait utile de consulter le médecin pour que celle-ci ne puisse pas évoluer. Or, la maladie peut évoluer pour devenir une infection grave. En ce temps-là, les reins sont atteints. Néanmoins, en attendant qu’une intervention médicale vienne, les remèdes naturels peuvent atténuer les symptômes douloureux et ralentir aussi la progression de la maladie.

Naturellement, on boit 1,5 l d’eau par jour au cas où une cystite survient. Le but est de diluer les germes qui se trouvent dans la vessie. Cette situation peut s’enchaîner logiquement avec leur évacuation du canal urinaire. Plus on boit, plus on a envie d’uriner et il ne faut surtout pas essayer de se retenir si on souffre d’infections urinaires. L’élimination des déchets est essentielle et le traitement à l’eau doit continuer avec le même rythme sans pour autant faire un excès.

D’ailleurs, ce type de soin n’a pas d’effet secondaire à craindre. Toutefois, à part le fait de boire une bonne quantité d’eau au quotidien, il vous est également conseillé d’accompagner le soin par d’autres alternatives complémentaires et efficaces. Rendez-vous alors sur femannose.com pour trouver le traitement infections urinaires adapté à votre âge, le niveau de douleur, etc.

Du thym toutes les 4 heures ou du bicarbonate avec aspirine

L’infusion de thym est une solution naturelle qui permet de traiter efficacement l’infection urinaire. Elles pratiquent le Traitement infections urinaires par cette liqueur avec un intervalle de 4 heures. Là encore, rien n’est à craindre puisque le thym n’apporte aucune répercussion sur la santé de l’organisme. La recette consiste à plonger 20 à 30 grammes de thym dans 1 litre d’eau bouillante. L’infusion doit généralement durer de 5 à 10 minutes. Après le refroidissement de la boisson, la quantité d’une tasse de thé à laquelle on a ajouté 1 cuillerée de miel et de gouttes d’huile essentielle peut suffire pour chaque prise.

Cette infusion doit faire son effet dans les minutes qui suivent et le patient lui-même doit ressentir un soulagement. Une autre astuce que l’on ne peut négliger est le mélange de bicarbonate de la contenance d’une cuillerée à café et une même quantité de jus de citron. À ce mélange s’ajoutent 2 sachets d’aspirine dosée à 500 mg. Cette boisson est d’une saveur quelque peu fade et à la fois aigre. Elle n’est pas désagréable tout de même et on peut toujours continuer le traitement.

La préparation de cataplasme comme traitement

Le cataplasme est l’un des remèdes de grand-mère dont tout le monde a déjà entendu parler. Il fait partie des éléments qui contribuent à l’offensive contre les infections urinaires. Il n’y a pas de différence quant à la préparation du traitement chez la femme ou chez l’homme. Il s’agit aussi d’un Traitement infections urinaires efficace et qui a déjà fait ses preuves depuis longtemps. La préparation se fait suivant une simple recette.

Quelques poireaux sont mis dans une casserole d’eau bouillante et préalablement salée. Au bout de quelques minutes, ils sont prélevés de la casserole pour être mis dans un poêle contenant de l’huile d’olive. Après avoir été bien mélangé avec l’huile et après un léger refroidissement, on l’applique sur le bas-ventre que l’on protège avec du linge. Une fois cette opération finie, on se met au chaud dans une couverture pendant un certain moment, juste en laissant au cataplasme le temps d’agir.

L’utilisation des boissons diurétiques au traitement

Pour une miction qui se fait suivant les conditions normales et pour une meilleure atténuation des brûlures au moment des toilettes, la prise des boissons diurétiques est indispensable. Elles peuvent être des tisanes d’artichaut que l’on boit chaque jour à intervalles réguliers. Parfois et selon les habitudes, il est également possible de les remplacer par 4 tasses de thé vert nature. D’après les scientifiques et les connaisseurs, ces types de boissons ont des vertus diurétiques, d’où leur appellation.

Toujours dans l’objectif du traitement des infections urinaires, les médecins les recommandent parfois à leurs patients en les alternants avec des médicaments pharmaceutiques prescrits par eux-mêmes. En fait, ce sont des remèdes naturels qui figurent aussi parmi les plus prisés des patients qui ont vite envie de guérir. En tout cas, des traitements à distance peuvent être effectués par les spécialistes pour les patients assez éloignés de leurs lieux de consultation.

Comment soigner correctement les mains sèches ?
Opter pour un appareil auditif invisible